SUIVI DE GROSSESSE


Lorsqu’une femme enceinte effectue une séroconversion à la toxoplasmose, la Haute Autorité de santé recommande qu’elle soit dirigée vers un centre spécialisé afin qu’elle bénéficie d’un suivi approprié.
Le suivi de grossesse pour les toxoplasmiques différe d’un suivi classique par des contrôles échographiques plus fréquents, l’administration d’antibiotiques pour canaliser le parasite et la programmation éventuelle d’une amniocentèse pour adapter le protocole de soins.
Le suivi peut sembler lourd mais on peut se réjouir que la France fasse partie des pays où cette problématique est la mieux traitée, avec des traitements efficaces qui permettent que la majorité des grossesses toxoplasmiques connaissent une issue bienheureuse.

Le Petit conseil…
Ne vous laissez pas dépasser par l’angoisse!
Il est très difficile de gérer moralement l’annonce d’une séroconversion toxoplasmique durant la grossesse pour les jeunes parents. C’est souvent une source d’angoisse qui donne l’illusion de vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de leur tête qui vient gâcher la joie qu’on se faisait d’accueillir bébé. L’aventure peut-être longue si la séroconversion se fait en début de grossesse et les hauts et les bas vont bon train. Certaines peuvent même avoir des difficultés à  s’impliquer dans leur grossesse, de peur de ne pas pouvoir la mener jusqu’au bout. Apprenez à profiter de toutes les étapes qui mènent vers la sortie du tunnel et profitez de votre grossesse autant que cela vous est permis.
On est pas forcément plus rationnel quand on est pessimiste. Si certains parents ont eu la malchance d’avoir des issues tragiques à cette séroconversion, n’oubliez pas que pour l’essentiel des concernés, l’histoire se termine bien.

Le programme du suivi de grossesse après une séroconversion à la toxoplasmose se découpe comme suit:

De l’annonce de la séroconversion jusqu’à la fin de la grossesse :

- Un traitement antibiotique pour neutraliser le parasite dès l’annonce de la séroconversion:
* si vous avez été contaminée au cours des deux premiers trimestres: la Spyramicine (plus connue sous le nom de Rovamycine)
Pour + de détails >>

*si vous avez été contaminée au cours du 3e trimestre association pyriméthamine + sulfamides (plus connue sous le nom de Fansidar)
Pour + de détails >>

- Des échos tous les mois ou tous les 15 jours
Pour + de détails >>

 

A partir de 18e SA et 4 semaines après la séroconversion :

- Une amniocentèse à partir de la 18e semaine d’aménorrhée pour voir si le parasite est passé ou non dans le liquide amniotique
Pour + de détails >>

 

Et dans le cas où le toxoplasme est passé dans le liquide amniotique :

-Un autre traitement pour tuer le parasite (parasiticide) basé sur une association pyriméthamine + sulfamides (Plus connue sous le nom de Fansidar) vous sera administré en remplacement ou en complément de la spyramicine.
Pour + de détails >>